8ème concours Ô Service-des talents de demain : « Performance et épanouissement dans nos métiers de service dépendent en grande partie de notre capacité à travailler en équipe »

Les jeunes en 2ème année BTS option B du lycée Hyacinthe Friant de Poligny.
Les jeunes en 2ème année BTS option B du lycée Hyacinthe Friant de Poligny.

Pour la huitième année consécutive, le concours Ô Service-des talents de demain, organisé conjointement par l’association éponyme présidée par Denis Courtiade et Corinne Hacquemand, professeur de restaurant au lycée Hyacinthe Friant de Poligny, a enregistré 21 dossiers. Les étudiants en 2ème année BTS option arts culinaires et arts de la table devaient mener une réflexion, seul ou en binôme, sur le thème suivant : « I am because we are ! Performance et épanouissement dans nos métiers à vocation de service dépendent en grande partie de notre capacité à travailler en équipe. Nous vous proposons donc cette année d’approfondir cette dimension professionnelle qui nous semble essentielle ». Le premier prix revient au binôme Hugo Signori et Simon Locatelli (lycée Hyacinthe Friant). Il remporte un déjeuner au restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée. Le lycée technique hôtelier de Monaco, qui participe à ce concours pour la première fois, remettra également son prix au meilleur dossier sous l’impulsion de Serge Serrier (professeur de restaurant), et de Sébastien Rebaudo (assistant manager, Louis XV Alain Ducasse). L’objectif du concours Ô Service-des talents de demain est bel et bien de fédérer les professionnels et les enseignants, au niveau national.

 

Synthèse des dossiers :

Au fil de plus de 21 dossiers, à Monaco ou à Poligny, les étudiants ont souligné que le « Un » est une personne seule, avec des compétences particulières mais limitées et qu’elle ne pas pourra pas à elle seule atteindre les objectifs prédéfinis. Le « Un » a donc besoin d’autres personnes, du « Multiple » pour former une équipe, chacun possédant des compétences complémentaires, afin d’être à même d’arriver au but fixé : l’excellence. […] Dans une brigade de salle, comme dans une équipe de sport, chacun a un rôle à jouer et même si tout le monde ne peut pas marquer des points ; l’ensemble de l’équipe le permet.

Chacun a ses propres faiblesses : c’est la somme des capacités qui permet d’atteindre le succès. La notion d’entraide (de solidarité) dans l’équipe est la valeur qui semble « parler » le plus à ces professionnels en devenir, suivie de prêt par celle de communication. Dans ce contexte, le Maître d’hôtel de demain devra maintenir solidement ces deux piliers au sein de sa brigade et éviter d’instaurer un trop grand esprit de compétition qui serait contre-productif. Les idées, selon les jeunes : soigner l’accueil des nouveaux arrivants, proposer des activités en dehors du travail pour créer du lien, organiser des rencontres avec des producteurs conjointement avec la brigade de cuisine, profiter du briefing pour motiver positivement l’équipe.

Le temps sera alors un facteur important pour construire ces liens et donc une équipe efficace. […] Les valeurs de respect et de confiance viennent ensuite dans les cinq mots qui prévalent pour ces étudiants. Respecter pour être respecté. Ces jeunes soulignent que le Maître d’Hôtel de demain doit s’engager pour l’équipe, tel un « capitaine ». L’union de celle-ci vise à l’harmonie dans l’entreprise, au ré-enchantement des collaborateurs.