À lire : À la table des diplomates aux éditions L’Iconoclaste

L’Histoire de France racontée à travers ses grands repas : 1520-2015.

De la visite des Kennedy en 1961 à la COP21 en 2015 en passant par le mariage d’Henri IV avec Marie de Médicis ou l’inauguration du Canal de Suez, À la table des diplomates  (L’Iconoclaste) met en lumière vingt repas diplomatiques qui ont fait l’Histoire, racontés par des auteurs et des historiens de renom (Hélène Carrère d’Encausse, Jean- Pierre Babelon, François Kersaudy, Maurice Vaïsse, Patrick Rambourg, Franck Philippe, Bruno Fuligni, Jacques-Olivier Boudon…). À l’appui : une sélection de menus et de documents inédits provenant des fonds d’archives du service de protocole du Quai d’Orsay, mais aussi de l’Elysée. Parallèlement à ce travail historique, 22 chefs d’aujourd’hui (dont Yves Camdeborde, Michel Guérard, Thierry Marx, Ghislaine Arabian, Marc Haeberlin, Alain Passard, Régis Marcon, Pierre Troisgros…) commentent ces menus avec leur regard de gastronome et revisitent la recette d’un des plats de l’époque. Ainsi, par ce jeu de va-et-vient entre le passé et le présent, le lecteur découvre par écrits et en images ô combien la cuisine joue un rôle copieux à la table des négociations. Décors, mises en scène d’exception et services au diapason conspirent aussi à la satisfaction générale et au prestige de l’hôte.

Menu « atypique » du 25 décembre 1870 : Paris étant assiégée par les armées prussiennes depuis 99 jours, la pénurie de nourriture se fait sentir. Ainsi, d’étranges expériences gastronomiques font jour.

 

À la table des diplomates • Éditions L’Iconoclaste • Sous la direction de Laurent Stefanini, ancien chef du protocole de la République française • 336 pages • 39 €