Albert Malongo Ngimbi, l’ambition de surprendre

Albert Malongo Ngimbi, originaire de la Réunion, a 24 ans. Durant son bac professionnel, il a découvert les arts de la table, le service du vin, les verres et a « basculé »… dans le vin. Prisonnier volontaire, il décide de pousser plus loin l’aventure et intègre un brevet professionnel en sommellerie au CFA de Béziers, puis fait sa première expérience au restaurant L’Ambassade durant 2 ans. Un temps intéressé par la commercialisation des nectars locaux, Albert se recentre : « L’aspect commercial m’aurait amené à m’éloigner du vin… », dit-il au journal Midi Libre. Il n’est pas prêt à casser ce lien et trouve finalement un terrain d’expression à sa hauteur. Le jeune homme se voit ouvrir les portes de la Table Saint-Crescent à Narbonne (11). Pour quelques extras au début, avant que le chef étoilé Lionel Giraud ne lui propose de rester pour seconder le sommelier en place. Le hasard de la vie a fait que le chef sommelier est parti. Le talent de la vie a fait que le chef a confié le poste à Albert, « gamin » de 20 ans.

Un costume qu’il a endossé avec une maturité étonnante. À l’âge où ses anciens camarades de classe sont encore seconds ou assistants dans des établissements classiques, lui se voit confier les clés du camion. Cent cinquante références à connaître sur le bout des papilles, des fournisseurs à contacter, des vignerons à visiter, le tout dans le but de devenir incontournable, inattaquable sur le sujet. « Mon âge fait que certains clients sont parfois un peu réticents. Ils se disent qu’ils en savent beaucoup plus que moi sur le vin. Mon ambition, et c’est ce qui me fait avancer, c’est de relever le défi et prouver que je peux les surprendre « , poursuit le jeune homme, qui a reçu la distinction de jeune talent du service en salle par le Gault&Millau en 2018, et le premier Prix Michelin 2019 en sommellerie en 2019. Un très beau début…