Après le Beaujolais Nouveau, le Saké Nouveau a son événement !

Traditionnellement au Japon, le saké est produit pendant l’hiver, lorsque le climat est frais, ce qui assure un meilleur contrôle de la fermentation du riz. Les premiers tirages et mises en bouteilles sont effectués à partir de la fin janvier. Ce « premier » saké est ainsi qualifié de saké nouveau (Shinshu en japonais). Il dégage un caractère très vivant, du notamment au fait qu’il est embouteillé de manière non-pasteurisée. Autrement dit, sans méthode de conservation qui viendrait bloquer toute reprise de fermentation. Ce procédé implique qu’il soit consommé dans les 6 semaines suivant son tirage.

À l’instar des vins primeurs qui ont leur événement annuel, « Beaujolais Nouveau », le troisième jeudi de novembre, Youlin Ly, fondateur de la Maison du Saké à Paris et détenteur depuis 2015 du titre de Saké Samourai, a voulu reproduire la même chose… pour le saké nouveau ! La première édition se déroulera le 3 février avec une vingtaine d’établissements (restaurants, bars, caves…) participants répartis à travers la France. Les clients se verront offrir un verre d’un saké nouveau issu des productions de la maison Dassai. Les modalités de dégustation (seule ou en accord avec un met) seront laissées au libre arbitre de chaque chef, barman, sommelier, restaurateur… Cet événement vise à devenir une célébration établie marquant l’arrivée du saké nouveau.


Infos pratiques :

www.sakenouveau.com