Assemblée Ô Service : bilan d’une « journée de fête et de rencontres »

Lundi 26 juin, l’association a rassemblé un parterre de professionnels et de jeunes pour débattre sur des sujets dévoilés en amont. L’heure était à la convivialité et au partage. Un œil en salle fait le point.


Le rassemblement Ô Service du 26 juin au Pavillon Dauphine (copyright HotelRestoVisio / Jennifer).
Le rassemblement Ô Service du 26 juin au Pavillon Dauphine (copyright HotelRestoVisio / Jennifer).

« Une journée de fête et de rencontres. » Le 26 juin, Denis Courtiade l’espérait en préambule de la deuxième assemblée générale Ô Service – des talents de demain, qui s’est tenue au Pavillon Dauphine à Paris (XVIe). Son vœu a été exaucé. Près de 185 personnes ont répondu à l’appel. En partenariat avec le traiteur Saint-Clair, soutenu par le directeur général Éric Prevotel, ce rassemblement s’est voulu à la fois professionnel et convivial. Le président, assisté à l’oral par son vice-président Frédéric Kaiser, a tout d’abord présenté les chiffres : 329 membres font partie de l’association, soit trois plus que l’an dernier ; et 82 d’entre eux sont ambassadeurs. Puis, arrive le programme. Celui-ci était plus précis que l’an dernier avec des sujets pragmatiques débattus en 5 à 10 minutes. Parmi eux : la place du smartphone à table, le maître d’hôtel 2.0, les façons de transformer une corvée, souvent imposée aux jeunes stagiaires ou aux commis, en tâche pédagogique, le rôle des concours, … Les échanges n’ont pas manqué, mais faute de temps ; certains ont été écourtés et auraient sollicités plus de profondeur.

Parce-que l’association vise à aller chercher les talents de demain, une quarantaine de jeunes – principalement des écoles hôtelières et CFA d’Ile-de-France – étaient également présents. L’EPMT a d’ailleurs fait l’ouverture de l’assemblée avec une chanson dédiée à Ô Service. Il serait bon que d’autres établissements hôteliers et leurs étudiants soient de la partie, et puissent participer à ces débats utiles pour avancer et faire émerger davantage de vocations dans les métiers de salle. La jeune génération était en force, avec des témoignages intéressants. Notons celui de Mickaël Tedji, 24 ans, émouvant dans sa prise de parole : « J’ai « volé » le meilleur de chacun de mes collaborateurs, et je suis parti à Londres ». Il est aujourd’hui maître d’hôtel au restaurant Alain Ducasse at the Dorchester. Ils sont plusieurs à avoir pris la parole et dévoiler leur progression ; mais doivent être encore plus nombreux. Montrer les parcours possibles, détailler les moyens et les ambitions de chacun pour y parvenir, voilà comment susciter l’intérêt de la génération Y et Z. Autre point marquant : l’ouverture de l’assemblée générale des représentants étrangers (Richard Garin pour la Belgique, Carlos Orgaz pour l’Espagne, Ferdinand Mambriani pour la Suisse). Ô Service – des talents de demain a d’ores et déjà programmée son prochain rendez-vous en juin 2018 (date non connue), toujours au Pavillon Dauphine.

 

La vidéo de cette journée ci-dessous.