Beaujolais Nouveau : une fête qui met dorénavant l’accent sur un vignoble

Comme chaque année, le 3ème jeudi du mois de novembre voit l’arrivée du Beaujolais Nouveau. Toujours aussi marketée, cette fête populaire, qui enregistre un déclin dans la vente de son vin primeur, tend peu à peu à devenir celle de tous les crus – bien plus complexes – du Beaujolais.

beaujolais
Jean Bourjade, délégué général de l’Interprofession du Beaujolais : “Le Beaujolais Nouveau représente seulement 1/3 de la production totale du vignoble beaujolais”.

« Le coup d’envoi du Beaujolais Nouveau 2016 est lancé dans la nuit de mercredi 16 à jeudi 17, minuit, avec une mise en perce des tonneaux sur la place des Terreaux, au cœur de Lyon (69). Des milliers d’initiatives ont lieu en France entière. 2016 est un « bon » millésime avec une production de 25 millions de bouteilles, en très légère baisse par rapport à 2015, dont 48 % à l’export dans 111 pays », dit Jean Bourjade, délégué général de l’Interprofession du Beaujolais, qui constate que cet événement, lancé il y a 60 ans, est plus que populaire à l’étranger. Parmi les 3 pays en tête : le Japon (loin devant), les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Le Pays du Soleil Levant n’hésite pas à s’associer à des marques – Lacoste cette année, après Lanvin l’an dernier – pour gagner en visibilité.

Faire connaître un vignoble

Malgré tout, le Beaujolais Nouveau « représente seulement 1/3 de la production totale du vignoble beaujolais ». Les 2/3 restants sont constitués par les beaujolais et beaujolais villages de garde ainsi que les 10 crus du Beaujolais (Brouilly, Chiroubles, Chénas, Côte de Brouilly, Fleurie, Juliénas, Morgon, Moulin-à-vent, Régnié, Saint-amour). « L’an dernier, nous avions étendu la campagne sur la semaine suivante, et ce, tout à fait indépendamment de la tragédie des attentats survenus quatre jours avant le lancement du Beaujolais Nouveau. Le réseau Bistrots Beaujolais, qui compte 200 établissements labellisés, s’attachent à vendre les vins primeurs mais en profitent également pour dynamiser les ventes des crus. Celles-ci augmentent fortement à cette période, c’est pourquoi nous renouvelons l’opération en 2016 », poursuit Jean Bourjade. Cette fête populaire concerne à quasi part égale la grande distribution et le réseau des cafés-hôtels-restaurants et cavistes (48 %). Des indépendants profitent même de cet engouement pour créer leur propre événement. À l’instar de Johan et Pierre-Alexandre, propriétaires Chez Inaro à Paris, qui proposent le « Beaujolais Vieillot » avec une soixantaine de crus signés Roland Pignard. Tous les moyens sont bons pour surfer sur le phénomène de mode du Beaujolais Nouveau.

Pour infos :

beaujolais1
Affiche 2016 des Beaujolais Nouveaux

Un seul cépage : le gamay noir à jus blanc. Le Gamay est propice à la production de vins primeurs car ses arômes s’expriment rapidement.

Mode de vinification : en grappes entières majoritairement, une méthode spécifique au Beaujolais.

Durée de cuvaison : rapide, elle s’étend de 4 à 7 jours et doit extraire un maximum d’arômes de fruits, sans l’astringence de tanins trop présents.