Belgique, France et Japon : tiercé gagnant du Championnat du monde des maîtres d’hôtel 2019 

Avec 9 points d’avance, le candidat belge Ief Vanhonnacker se hisse à la première place du podium. Les deux français Elsa Jeanvoine et Valentin Mérot sont deuxième ex æquo, tandis que le japonais termine à la troisième position, trois points en-dessous.


Voilà dix ans tout pile que le Championnat du monde des maîtres d’hôtel s’était arrêté. C’était en 2009, à Saragosse, en Espagne. Le candidat français Gil Galasso avait gagné cette édition, mais personne n’avait rempilé pour l’organisation l’année d’après. Avec une poignée de professeurs de restaurant – Serge Goulaieff, Laurent Delarbre, Didier Lasserre, Sylvain Combe, Pascal Mesnard -, sous la bannière de leur Association pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine des arts de la table et du service, ils ont décidé de reprendre le flambeau. La finale du Championnat du monde des maîtres d’hôtel version 2019 s’est donc tenue en terre française, praticité oblige, le 2 décembre au lycée des métiers Vauban à Auxerre (89). Un rendez-vous où ont convergé 8 candidats issus de 7 nationalités. Deux finalistes (représentant la Tunisie et le Maroc) ne se sont pas présentés. Le règlement instauré par le Championnat du monde des maîtres d’hôtel, à l’initiative de l’Italie, a évolué de 2 ateliers (le flambage et la découpe) à 4 en intégrant l’argumentation commerciale et la mise en place de table. Les ateliers étaient en anglais.

En fonction de la culture de chacun, on a pu assister (sauf l’argumentation commerciale, non accessible au public) à des approches différentes, voire parfois décalées. Comme le candidat congolais, habillé d’un costume trois-pièces rouge, qui n’a de cesse fait le show, tant dans le phrasé que dans la gestuelle. Il a lâché une colombe à l’atelier « arts de la table », émerveillant les spectateurs qui lui ont attribué le « prix du public » sur 286 votes ! Le japonais s’est démarqué avec ses gestes très théâtralisés, le portugais avait une aisance dans le relationnel, quand le belge, malgré son léger stress, faisait fi d’une certaine concentration et d’un travail ultra organisé – avec son propre guéridon réalisé sur mesure pour l’occasion. Ce dernier, Ief Vanhonnacker, a fait l’unanimité du jury, et décroche le titre de Champion du monde des maîtres d’hôtel 2019. Déjà Premier maître d’hôtel de Belgique en 2017, il obtient une distinction de plus, soutenu par Alain Thoon, prévôt des maîtres d’hôtel belges.

Être régulier

Les deux français en lice, Elsa Jeanvoine et Valentin Merot, n’ont pas démérité, incarnant le savoir-faire français entre tradition et modernité. Ils se hissent 2ème exæquo, à seulement 9 points d’écart de la première place ! Valentin Merot a le « Prix de la découpe », tandis qu’Elsa Jeanvoine repart avec le « Prix du flambage ». « Le candidat belge a été très régulier sur chaque épreuve, ce qui lui a valu le titre. Elsa et Valentin ont été un peu moins bons sur un atelier, quelques points peuvent faire la différence », explique Serge Goulaieff. Le podium se conclut avec le candidat japonais (3ème position), trois points en-dessous des français. Le « Prix de la commercialisation » revient au candidat portugais. Pour une notation impartiale des finalistes issus de différentes nationalités, le jury (à moitié d’étrangers) avait une grille établie selon la compétition internationale WorldSkills. 15 MOF étaient présent, dont 3 en cuisine (Philippe Mille, Romuald Fassenet et Jean-Luc Danjou), une gouvernante (Marie-Fleur Raynaud-Laude). Parmi les personnalités présentes : Michel Lugnier, inspecteur général de l’éducation nationale, a salué la reprise de « ce concours, dont l’ADN est la transmission. Je félicite les candidats, le lycée et sa proviseure Capucine Vigel, et l’organisation pour cette mise en lumière des métiers de salle. Je suis toujours proche des professionnels et enseignants qui valorisent la filière. À travers ce Championnat, c’est la tradition qui est à l’honneur. Des gestes ancestraux qu’il faut acquérir pour pouvoir s’exprimer ensuite avec créativité dans la modernité. » Bon nombre de députés et d’élus locaux ont également assisté à cette journée jusqu’à la remise des prix à la Préfecture de l’Yonne. L’heure est dorénavant au débriefing. Les discussions sont en cours entre pays pour organiser la prochaine finale du Championnat du monde des maîtres d’hôtel en 2020.

Une partie du jury avec Michel Lugnier, inspecteur général de l’éducation nationale.
Le candidat congolais avec François Pipala et Louis Villeneuve.
Le candidat japonais avec Esteban Valle et Franck Languille.
Le candidat portugais avec Laurent Delarbre.
François Pipala et Louis Villeneuve.
Le jury « arts de la table » avec Stéphane Guénaud, la MOF Marie Fleur Raynaud, Alain Thoon.
L’atelier « Commercialisation » dirigé par Frank Josserand et Didier Galopin.
L’association suisse des maîtres d’hôtel (ASMH) représentée avec Esteban Valle, Ferdinand Mambriani et Louis Villeneuve. @Daniele d’Angelo
Le lauréat Ief Vanhonnacker et Alain Thoon.

Sur le podium :

1er : la Belgique 🇧🇪

2e : la France (les deux candidats français ex æquo) 🇫🇷

3e : le Japon 🇯🇵

Prix du grand public : la République du Congo 🇨🇬

Prix de la découpe : la France (Valentin Merot) 🇫🇷

Prix de la commercialisation : le Portugal 🇵🇹

Prix du flambage : la France (Elsa Jeanvoine) 🇫🇷


Les finalistes mondiaux (sauf Chili, Tunisie, Maroc) :


Le jury :

Michael Bouvier (La Pyramide, Vienne), Sébastien Cavailles (lycée Vauban, Auxerre), Sylvain Combe (Education Nationale), Jean-Luc Danjou (Education Nationale), Laurent Delarbre (lycée hôtelier Talence), Romuald Fassenet (Mont Joly, Arbois), Gil Galasso (lycée hôtelier, Biarritz), Didier Galopin (lycée Savoie Léman, Thonon-les-Bains), Stéphane Guénaud (Élysée, Paris), Loïc Glévarec (Hennesy, Cognac), Franck Josserand (Lycée Savoie Léman, Thonon-les-Bains), Didier Lasserre (lycée hôtelier, Arcachon), Philippe Mille (Les Crayères, Paris), François Pipala (Paul Bocuse, Lyon), Marie Fleur Raynard (La Réserve, Paris), Esteban Valle (Domaine de Châteauvieux, Satigny). 


Sur le même sujet :

Ief Vanhonnacker devient Champion du monde des maîtres d’hôtel 2019

En photos – L’interprétation de 8 tables sur l’Histoire des maîtres d’hôtel