Chloé Laroche gagne le 27ème concours du Meilleur élève sommelier en vins et spiritueux de France

Ils étaient 33 candidats sommeliers, sélectionnés par leur école, réunis les 23 et 24 mai au domaine M.Chapoutier. Une 27ème édition parrainée par le nouveau MOF Jean-Baptiste Klein. 


Chloé Laroche, 21 ans, élève en mention complémentaire sommellerie du lycée des métiers de l’hôtellerie-restauration à Chamalières (63), est la 11e fille à remporter le concours depuis sa création en 1993, et la 7e sur la dernière décennie, signe de la féminisation croissante d’une profession longtemps masculine. Pour s’illustrer, elle a dû être constante sur les deux jours d’épreuves, les 23 et 24 mai au cœur du vignoble de la Maison M. Chapoutier à Tain (26). Après une épreuve éliminatoire sur la dégustation à l’aveugle d’un vin blanc et d’un vin rouge ainsi que d’un questionnaire de 26 pages, seuls 6 candidats sur les 33 présélectionnés ont accédé à la finale. Cette ultime étape comportait 4 autres ateliers : une prise de commande d’accord “mets et vins” en français et en anglais, une décantation et service du vin, une dégustation à l’aveugle de deux vins, une eau-de-vie, une crème ou une liqueur, et une épreuve de comportement et de prestance. Parrinée par Jean-Baptiste Klein, chef sommelier au Chambard à Kaysersberg (68) et MOF sommellerie 2019, 4finaliste au concours Chapoutier en 2007, cette 27ème édition récompense la prestation de Chloé Laroche d’un voyage d’une semaine dans le domaine australien de la Maison M. Chapoutier, un weekend à la Maison Pic à Valence (26). « Le métier de sommelier est de plus en plus prisé, notamment par les femmes. Il exige de nouveaux savoir-être pour transmettre la passion du vin, de la parcelle jusqu’au verre. Le sommelier d’aujourd’hui n’est plus seulement un grand connaisseur du vin. C’est un maître de cérémonie, capable de captiver sa clientèle par son discours, son élocution, sa gestuelle et ses accords. Bref, par son charisme ! », conclut Michel Chapoutier.

Les 6 finalistes.