Covid-19 : mesures de soutien aux entreprises et message du Gouvernement

Hier 12 mars, l’intervention télévisée du chef de l’État Emmanuel Macron appelle à la vigilance et à la mobilisation générale contre le coronavirus. Le cabinet du Ministre de l’économie et des finances a transmis un message pour diffusion avec des mesures et des conseils à respecter.
« Monsieur Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, a tenu plusieurs réunions de travail avec les organisations professionnelles et les filières industrielles pour accompagner nos entreprises et limiter l’impact de la crise du Coronavirus sur leur activité. À la suite de ces rencontres, des mesures concrètes ont été mises en place afin de soutenir tous les acteurs économiques de notre pays face à cette situation exceptionnelle », indique le message.  Ces mesures de soutien immédiat ainsi que les contacts utiles sont récapitulés dans un flyer, téléchargeable sur le site du ministère : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/Coronavirus-MINEFI-10032020.PDF 
 
Gestes à respecter.
 
Face à l’épidémie du Coronavirus COVID-19, le gouvernement a mis en place des mesures de soutien immédiates aux entreprises :
  1. Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) ;

  2. Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d’un examen individualisé des demandes ;

  3. Un soutien de l’Etat et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires ;

  4. La mobilisation de Bpifrance pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;

  5. Le maintien de l’emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé ;

  6. L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le Médiateur des entreprises ;

  7. La reconnaissance par l’Etat du Coronavirus comme un cas de force majeure pour ses marchés publics. En conséquence, pour tous les marchés publics d’Etat, les pénalités deretards ne seront pas appliquées.