Elsa Jeanvoine et Valentin Mérot représenteront la France au Championnat du monde des maîtres d’hôtel 2019

Ils incarneront le savoir-faire français au Championnat du monde des maîtres d’hôtel en novembre prochain. Leurs noms ont été proclamés par le MOF maître d’hôtel François Pipala, parrain de cette sélection française qui se tenait le 6 mai au lycée Vauban à Auxerre (89). Elsa Jeanvoine et Valentin Mérot s’expriment pour Un oeil en salle


Trois femmes participaient à la sélection française du Championnat du monde des maîtres d’hôtel. Parmi elles, Elsa Jeanvoine, lauréate du 1ertrophée du Maître d’Hôtel en janvier 2017 et finaliste au MOF maître d’hôtel en novembre dernier. Son expérience des compétitions a semble-t-il fait la différence, tant sur la gestion du stress, la réalisation des épreuves ou la capacité à s’adapter face au jury. « Cette sélection française est la continuité des autres concours. J’ai voulu rester dans le ‘mouvement’, continuer dans la bonne direction, précise cette Jurassienne de 32 ans. C’est une belle chance de pouvoir représenter la France à l’international. Les épreuves étaient bien préparées et conviviales, et le jury très agréable et ouvert. J’ai passé un bon moment sur chaque atelier, ce qui aide sur la valorisation de ce que nous, candidats, souhaitions mettre en avant. » Son flambage pour le concours : « Trompe l’œil en Bourgogne », une grappe de raisin avec des billes de pommes sautées à la crème de cassis, anis et pain d’épice. Elle avait pour commis Clothilde Coeurdevey en 2ème année de BTS au lycée Vauban à Auxerre (89). Depuis 10 ans, Elsa Jeanvoine travaille en saison dans deux établissements d’un même propriétaire : Azimut à Courchevel (73) et l’Auberge de la Poutre à Bonlieu (29). Une journée à Auxerre où elle a également pu rencontrer « de nouvelles personnes, une richesse sur le plan humain ». Place dorénavant à l’étape internationale en novembre prochain.« Je vais attendre les sujets, puis relancer la ‘machine’ pour me préparer dans les meilleures conditions », se réjouit-elle.

Il était le candidat local. Originaire de Dijon (21), Valentin Mérot, 29 ans, a toujours travaillé dans sa Bourgogne natale. Il y a un an, il a été promu directeur de salle au Relais Bernard Loiseau à Saulieu (21), suite au départ en retraite d’Éric Rousseau. « Cette sélection France était mon premier concours et de l’avoir remporté me conforte dans mon choix professionnel. Je m’y suis préparé pendant 4 mois en mettant à contribution les collègues et les clients, dit-il. J’ai été coaché par Éric Rousseau, Pascal Abernot, Esteban Valle, Jean-Claude Pernette, Patrick Bertron, Aymeric Pinard et Aymeric Depony. Cette préparation fut incroyable en tous points ! » Selon lui, il a le mieux réussi – et le plus travaillé – son flambage : Poires rôties dans un nectar de cassis réduit, additionné de crème de cassis, pain d’épice et cœur coulant au cassis. « Mon commis Paul Dumez, en 2ème année de BTS à Vauban, a été fantastique. Il m’a boosté et a cru en moi, constate-t-il.Incroyablement, je n’ai pas été stressé. Je me suis mis dans une bulle. J’ai fait les épreuves comme si j’étais devant un client au restaurant. » Comme Elsa Jeanvoine, il a apprécié « les liens créés » durant cette journée, et va attendre les sujets exacts. « Je compte m’entrainer aussitôt. On y va pour gagner. »