Ferrandi – campus de Saint-Gratien et le Musée du Louvre s’associent autour du projet « Ferrandi en œuvres »

Dans le cadre de ce projet pédagogique, mené en partenariat avec le Musée du Louvre, deux classes de Ferrandi Paris – campus de Saint-Gratien (95) ont mis en scène deux déjeuners, fidèles aux habitudes culinaires et arts du service des époques et origines représentées sur les tableaux sélectionnés.


Ce projet, intitulé “Ferrandi en œuvres”, né d’un partenariat avec le Musée du Louvre, avait pour objectif de faire prendre conscience aux futurs professionnels de l’importance de la culture générale dans l’exercice du métier de cuisinier (les plats ont une histoire qui se reproduit dans l’assiette), et plus encore dans celui de serveur (les plats ont une histoire qui se raconte à travers la scénarisation du service). Ainsi, s’inspirant d’œuvres choisies lors de visites au Musée du Louvre, toutes liées à la thématique du repas, les apprentis en BP arts de la cuisine et Baccalauréat professionnel commercialisation et services en restauration du campus de Ferrandi Paris à Saint-Gratien (95) ont travaillé en étroite collaboration pour la création d’un événementiel, consistant à réaliser deux repas, fidèles aux habitudes culinaires et d’art du service des époques et origines représentées sur les tableaux sélectionnés. Les déjeuners des 28 et 29 mai ont clôturé les travaux. Une attention toute particulière a été accordée à la décoration de la salle, au dressage des tables, à la synchronisation du service et même à l’animation – pensée sous forme de saynètes marquant la transition entre chaque plat, animation entièrement assurée par le service !

« À l’heure du bilan, la plus belle réussite est certainement, outre l’enrichissement culturel de nos apprentis grâce à notre partenariat avec le Louvre, d’avoir créé une osmose entre la cuisine et la salle, en constituant 4 équipes composées d’autant de cuisiniers que de serveurs, qui ont élaboré leur carte en commun : loin du simple briefing du matin sur le menu du jour, appris par cœur et récité aux clients, nos apprentis serveurs ont adopté une posture beaucoup plus active, car ils ont été consultés sur la création des plats, qu’ils ont ensuite présentés et sublimés par la mise en place d’une scénographie en harmonie avec les tableaux choisis, explique Adriana Quijoux, chef de projet enseignement sur le campus de Saint-Gratien. Comment ? En endossant (au vrai sens du terme) le costume du personnage qu’ils avaient choisi, évoqué par l’un des tableaux sélectionnés et surtout en mettant en scène les mets servis, par le biais de saynètes, qui marquaient aussi la transition entre chaque plat. En personnalisant le service et en menant une réflexion sur les plats élaborés en cuisine à partir d’une thématique commune, nos serveurs ont vu leur futur métier sous un autre angle, celui d’un véritable protagoniste de la restauration, sensible aux nouvelles attentes de la clientèle qui renvoient de plus en plus à l’envie de passer un moment unique, authentique et qui dépassent largement le cadre du contenu de l’assiette. »

Léonard de Vinci mis en scène.
Le décor de table.