Henri Di Nola est réélu à la présidence de l’Association des Professeurs-Enseignants en Bar

L’APEB vient de souffler ses 15 bougies, fin octobre. À l’occasion de cette date-anniversaire, l’association s’est retrouvée pour une assemblée générale où le MOF Henri Di Nola a été réélu pour un cinquième et « dernier » mandat, avant de parler des projets en cours et de poursuivre par un diner de gala.


À l’automne 2002 naissait officiellement l’association des professeurs-enseignants en bar (APEB), cofondée par Joël Guérinet et Henri Di Nola. Quinze ans plus tard, elle est toujours aussi active et reconnue par l’éducation nationale ; regroupant près de 130 membres (enseignants, professionnels, partenaires). Le 30 octobre, l’assemblée générale s’est tenue en petit comité dans l’après-midi à l’assemblée nationale (Paris, VIIe) grâce à Franck Languille, maître d’hôtel et président de la coupe George Baptiste. Premier sujet de l’ordre du jour : le renouvellement du bureau pour un mandat de 3 ans. Henri Di Nola a été reconduit à la présidence pour la cinquième fois consécutive, soit depuis la création. « Je me suis représenté mais ce sera la dernière ! Il faut du sang neuf, une autre vision pour les années à venir », indique le MOF barman.

Le bureau a été réorganisé (cf ci-dessous). Après une analyse financière « positive », les membres ont fait le point sur les effectifs pour la mention complémentaire (MC) barman. « Nous avons recensé 28 établissements en France pour 330 élèves, dont 183 sont issus d’un baccalauréat professionnel. Ces chiffres n’évoluent que très peu à la hausse chaque année, remarque Henri Di Nola. Ils sont 11.78 élèves par section, contre 12.03 en 2016. Par exemple, le CFA Médéric à Paris, avec leur professeur Christophe Husson, pulvérise cette moyenne avec 40 apprentis en MC barman. Pour ouvrir une classe, il faut bien sûr de la demande ; heureusement jusque-là, il n’y a pas eu de fermeture ».

L’APEB, seule association dans l’univers du bar

Dans l’ordre du jour, il a aussi été question du Carnet de cocktails contemporains, anciennement appelé Coupe Scott, remise au goût du jour (nouvelles techniques de bar, nouveaux produits…) et applicable dans les établissements hôteliers à la rentrée 2016. Un an après sa mise en circulation, les retours sont bons, malgré « quelques réajustements, vus avec des professionnels tels Colin Field ou Fernando Castellon, qui prendront effet en septembre 2018 ». L’APEB est par ailleurs dans les préparatifs de son Concours national des jeunes talents du bar, qui se déroulera du 28 au 30 mars au lycée hôtelier de Marseille (13). Mais l’association est aussi partie prenante dans d’autres compétitions, parmi elles la refonte du concours national du Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL) en 2018, qui sera désormais ouverte aux professionnels, en plus des étudiants.

N’oublions pas l’an prochain, la 3ème édition du MOF barman (date des épreuves qualificatives en attente), car oui l’APEB et son président sont dans l’organisation. « L’association des barmen de France (ABF) n’existe plus, regrette Henri Di Nola. Seules l’Occitanie, la Normandie et la région PACA se sont régionalisées. » Enfin, pour fêter cette date-anniversaire comme il se doit, l’APEB avait convié une centaine d’invités, dont Michel Lugnier, inspecteur général en charge de l’hôtellerie-restauration, et Philippe Faure-Brac, président de l’UDSF, à un dîner « festif » au Pavillon Vendôme (Paris, Ier).

Les membres de l’APEB à l’Assemblée nationale.

Le nouveau bureau :

Président : Henri Di Nola

Vice-présidents : Laurent Agar et Virginie Cantaloube

Trésorière : Aurélie Chevais

Trésorier adjoint : Franck Panigada

Secrétaire : André Jutan

Référent MAF/Relations Presse : Romuald Schaeffer


Infos pratiques :

www.apeb-mcb.fr