Initiative : Trois hommes redonnent vie à la source de la Sasse !

Eleveur de bisons à Megève, Dominique Méridol, soutenu par Pascal Serguier et le chef triple étoilé Emmanuel Renaut, a réussi à commercialiser l’eau de source de la Sasse après dix-sept ans de labeur. Explications à 1 700 mètres d’altitude.  


Dominique Méridol est l’heureux habitant du Domaine de la Sasse, qui se situe à 1 700 mètres d’altitude, au pied du mont Joly, non loin du village de Megève (74). Depuis 25 ans, cet ancien professeur de ski, qui a repris les terres de son grand-père Clovis, vit au rythme des saisons, a reconstruit de ses mains le chalet d‘alpage, et a entrepris de monter un élevage de bisons. Pour les chanceux, l’homme reçoit à sa table d’hôtes quelque convives triés sur le volet, et seulement sur réservation pour se délecter de la viande de bison. Par amour de la nature, Dominique Méridol prend soin de la centaine d’hectares qui lui appartient, dont redonner vie à la source de la Sasse se trouvant 40 mètres plus haut de son habitation. « Cela faisait 17 ans que le projet de commercialiser cette eau était en gestation », dit-il, soutenu par deux amis et associés, Pascal Serguier et le chef triple étoilé Emmanuel Renaut.

74 cl, clin d’œil à la Haute-Savoie

Après avoir obtenu les autorisations, il a fallu créer le laboratoire. « Nous gérons tout de A à Z ; de la captation de l’eau à l’embouteillage, y compris la commercialisation », précisent les associés. Ils ont fait appel au sculpteur mégevan Pierre Margara pour créer la bouteille, « un bijou épuré », avec un bouchon en verre. En hommage à la Haute-Savoie, elle fait volontairement… 74 centilitres. Prochainement, l’eau de source de la Sasse prévoit de sortir son magnum en 147 centilitres, titrant 73 + 74 cl pour les deux départements.

La production a démarré en juillet dernier, et Dominique Méridol espère produire 300 000 bouteilles d’ici l’an prochain. La source sera exploitée de mai à novembre. Emmanuel Renaut a vendu les premières bouteilles dans son restaurant, et se fait fit d’ambassadeur. Car l’objectif est de vendre l’eau de la Sasse dans les restaurants étoilés et les bonnes tables de France, ainsi que dans les épiceries fines. La bouteille vaut 10 €. Un coût qui comprend le méticuleux travail sur place, et une grande traçabilité.

Emmanuel Renaut et son équipe de sommeliers dirigée par Ludovic Namur (2ème à gauche).
La bouteille de l’eau de source de la Sasse.

Infos pratiques :

www.sourcedelasasse.com