La parole à… Élisa Rambaud, 19 ans, du soin à la personne au monde du bar

Originaire de Loire-Atlantique (44), cette jeune femme aime le contact humain. Formée au service à la personne, elle s’est finalement tournée vers un autre métier de service : le bar. Actuellement en mention complémentaire au lycée Sainte-Anne à Saint-Nazaire, Élisa Rambaud a été remarquée au concours Mojito Stylé à Serbotel 2019 à Nantes.


 « J’ai d’abord obtenu un baccalauréat professionnel SSP (accompagnement, soins et services à la personne), car je voulais travailler avec les enfants. Ma mère étant assistante maternelle, je connaissais un peu le métier. Après des stages dans des écoles, des crèches et des maisons de retraite, j’ai vu la diversité de l’aide à la personne, dans tous milieux. J’ai toujours été attirée par le service à l’autre. Mon père est cuisinier, familiarisée à l’hôtellerie-restauration, j’ai exercé plusieurs extras au bar avant de faire une saison d’été à l’hôtel L’Hermitage à La Baule (44). C’est ce que je voulais faire ! Après l’obtention de mon bac SSP, j’ai intégré un CAP service en alternance au M à La Baule, puis une mention complémentaire (MC) barman toujours au lycée Sainte-Anne à Saint-Nazaire (44) – où j’ai fait 5 années de formation. J’ai appris les bases du service en apprentissage avant de me spécialiser dans l’univers du bar – que j’aime particulièrement. Les cocktails sont une source inépuisable en termes de créativité. Cette année, je dois finir ma MC barman avec 2 stages de six semaines. Le terrain me plaît beaucoup. Plus tard, je voudrais travailler dans un bar d’ambiance ou de nuit axé sur la mixologie. Pourquoi pas à l’étranger pour apprendre une deuxième langue. Mon objectif est de faire une formation de flair ; le métier de barista est ludique. J’adore aussi parler aux gens, et me remettre en question. D’ailleurs, au salon Serbotel à Nantes (44), mon lycée m’a poussé à m’inscrire au concours Mojito Stylé, où je devais réaliser 2 cocktails créations, pour gérer mon stress. Une bonne expérience : j’ai terminé lauréate face 5 élèves. J’ai la chance de m’insérer dans un métier passion. »


Sur le même sujet :

La parole à… Tessa Hardjopawiro, 24 ans, sans formation hôtelière et responsable de salle en Guyane