L’association suisse des maîtres d’hôtel a organisé son dîner annuel au World Trade Center de Lausanne

Le traditionnel dîner annuel de l’association suisse des maîtres d’hôtel et cadres en restauration (ASMH) était placé sous le signe de la rencontre et de l’amitié, afin de (re)faire connaissance et d’entretenir les relations d’hommes et de femmes animées du même idéal au service de la profession. Près de 70 membres se sont donc retrouvés le 4 février au World Trader Center à Lausanne (Suisse), sous la houlette de l’actif président Ferdinand Mambriani, le vice-président et trésorier Dominique Vuillerme, l’un des membres Nicola Cannilla, patron du Restaurant Le Jardin d’Hiver et de l’Hostellerie du Débarcadère à Saint-Sulpice, et en présence d’Un œil en salle, partenaire média de l’association. « La bonne fréquentation de l’association atteste de l’importance de ce type de rencontre informelle et amicale – dont il faut souligner le caractère intergénérationnel – dans la mesure où les conversations, qui « vont bon train », traduisent la fierté d’appartenir à une profession et à un milieu dépositaires de valeurs qui, à l’heure du numérique et des hautes technologies, n’ont jamais été aussi essentielles. Elles ont pour noms hospitalité, formation de qualité, connaissances élargies, amour du terroir, disponibilité, psychologie de la vente, transmission du savoir… »,indique-t-on lors de ce dîner. L’ASMH, qui est en passe de faire rentrer 15 nouveaux professionnels, vise une centaine de membres d’ici à 2020.

Les membres présents à cette soirée munis de leur sautoir.

Sur le même sujet :

Focus sur l’ASMH, association suisse des maîtres d’hôtel !

15 professionnels intronisés à l’ASMH à Lausanne

Patrick Cassard (Gemelli, Fribourg) : « Je n’arrivais pas à m’identifier à une clientèle haute gamme »

Esteban Valle (Domaine de Châteauvieux, Suisse) : « En salle, les techniques laissent une opportunité d’expression incroyable »

Louis Villeneuve (Hôtel de Ville, Crissier) : « J’ai la chance de faire un métier qui me plaît »

Travailler en Suisse : Anthony Marraco, un barman en quête d’entreprendre


Infos pratiques :

www.asmh.ch


©Daniele D’Angelo