L’IGP pour le « Chapon du Périgord » et la « Poularde du Périgord »

Aire géographique commune des IGP « Chapon du Périgord » et « Poularde du Périgord »

Après le « Poulet du Périgord », les dénominations « Chapon du Périgord » et « Poularde du Périgord » sont désormais officiellement enregistrées en Indication géographique protégée (IGP). Ce sont deux volailles dites festives, reconnaissables grâce à leurs masses musculaires très développées. Elles se différencient, entre autres, par leur durée d’élevage (150 jours minimum pour le chapon, contre 120 jours minimum pour la poularde). Les cahiers des charges des deux nouvelles IGP incluent une aire géographique de production commune. Elle est délimitée par la province du Périgord (cf : carte ci-dessus). Dans cette zone, le climat est tempéré, avec, à la fois, des influences de type continental et méditerranéen. Cette particularité favorise notamment la culture du maïs, qui compose, avec un complément en argile (bentonite), la base de l’alimentation des volailles du Périgord.

Données chiffrées pour la production (estimation 2016) :

  • Chapons : 44 100 têtes jaunes
  • Poulardes : 5 500 têtes