Margaux Carlier et Maxime Petit, vainqueurs du Trophée des vins du Jura 2019 

En parallèle de la 22ème édition de la Percée du Vin Jaune, l’association des sommeliers Jura-Franche-Comté et des ambassadeurs des Vins Jaunes a organisé le Trophée des vins du Jura le 4 février au lycée Hyacinthe Friant de Poligny (38). Chez les élèves, le podium est exclusivement alsacien : Maxime Petit (lycée Alexandre Dumas, Illkirch-Graffenstaden) est lauréat devant Léo Deyber (lycée Joseph Storck, Guebwiller) et Yoann Roess (lycée Alexandre Dumas). Quant aux professionnels, Margaux Carlier (Les Caudalies, Arbois) remporte le trophée devant Hugo Signori (Le France, Villers-le-lac) et Steve Carlier (Hôtel Ritz, Paris). Présidé par le MOF Philippe Troussard (Hôtel-Restaurant Les Caudalies, Arbois), ce concours s’est déroulé en deux temps : une dégustation de 3 produits et un questionnaire écrit pour la présélection ; puis un vin à reconnaître et à argumenter, une épreuve de commercialisation avec le menu du chef Jean-Paul Jeunet, le service d’un Macvin du Jura pour les élèves ou bien une dégustation de 3 verres de vins rouges, réaliser un accord avec 3 vins jurassiens oxydatifs selon le menu de Jean-Paul Jeunet, assurer le service d’un vin jaune pour les professionnels en finale.  Les 3 professionnels et les 3 élèves retenus en finale.


Focus sur les 2 lauréats : 

  • Margaux Carlier

Formée au lycée hôtelier François Rabelais à Dardilly (69) avec un BEP et un baccalauréat professionnel, Margaux Carlier est partie dans la vie active entre Lyon et la Réunion. Puis, cinq ans plus tard, elle rempile sur une mention complémentaire sommellerie avec le MOF Arnaud Chambost. De là, la jeune femme devient sommelière aux Crayères à Reims (51) et chez Georges Blanc à Vonnas (01). “Ensuite, j’avais envie de me rapprocher de Lyon. Je suis venue dans le Jura pour progresser avec Philippe Troussard car il est l’Un des meilleurs ouvriers de France. C’est un titre qui me fait rêver. J’ai déjà participé aux épreuves qualificatives de ce concours en janvier dernier. Du haut de mes 26 ans, c’était compliqué mais je ne vais pas lâcher”, dit celle qui se définit comme une “compétitrice”. En sommellerie ou en peinture, Margaux Carlier adore le challenge des compétitions et se remettre en question. “J’ai particulièrement aimé le service du vin jaune ; quelque chose que je connais très bien et que je fais au quotidien puisqu’au restaurant Les Caudalies, nous avons 57 références”, conclut-elle. 

  • Maxime Petit

Margaux Carlier et Maxime Petit.

Actuellement en mention complémentaire sommellerie au lycée Alexandre Dumas à Illkirch-Graffenstaden (67), Maxime Petit a choisit ce concours pour revenir à Poligny (38) où il a fait ses trois années de BTS et “avoir le plaisir de rencontrer des nouveaux professionnels et de regoûter les vins du Jura”. Une expérience enrichissante, donc. Pour lui, les vins du Jura sont “particuliers mais qui rappellent d’excellents souvenirs. Le vin, c’est le partage”. Maxime Petit a préféré l’épreuve sur la dégustation du vin de paille, à la différence de l’atelier sur l’argumentation commerciale où il était plus stressé. L’avenir ? Finir sa mention complémentaire, puis voyager pour continuer à apprendre. 

Margaux Carlier et Maxime Petit.


Le jury : 

  • Parrain : Christophe Menozzi
  • Président : Philippe Troussard 
  • Vigneron président : Philippe Noir
  • Invité d’honneur : Jean-Paul Jeunet
  • Accueil/logistique : Maryse, Chantal, André, Margaux
  • Maître du temps : Manu Locatelli
  • Responsable synthèse notes : Camille Fraisse
  • Coordination : Philippe Munos                 
  • Jurés : Charles Groshenry ; Pierre Villa Paleja ; Yoann Grégory ; Claude Troussard ; Marie-Thérèse Carrion ; Michelle Delavenne ; Margaux Duff ; Cédric Picot ; Sébastien Bulle ; Alain Madeleine ; Alexis Attal ; Valère Rousselle ; Emma Batisde ; Pierre Détroit ; Sylvain Oudet.