Michel Phouthahamat est lauréat des Jeunes Talents du Bar 2018

Originaire de Haute-Savoie, le jeune homme de 20 ans a gagné la sixième édition du concours de l’APEB au sein de son lycée hôtelier Bonneveine à Marseille (13).


La grande messe des professeurs-enseignants en bar s’est tenue les 28 et 29 mars à Marseille (13). Après avoir fêté leur 15 ans à l’occasion d’une assemblée générale en novembre dernier à Paris, l’association des professeurs-enseignants en bar (APEB), qui regroupe plus d’une centaine de membres, s’est retrouvée pour un second temps fort au sixième concours des Jeunes talents du bar. Ils étaient 29 candidats en mention complémentaire (MC) barman – « la plus belle édition en termes d’inscrits » – à être chaleureusement reçus pour les épreuves au lycée hôtelier Bonneveine, sous le regard de Didier Leder, proviseur, Luc Brémond, proviseur adjoint, sans oublier le MOF Henri Di Nola, professeur et président de l’APEB.

C’est Michel Phouthahamat qui remporte la victoire au sein même de son établissement où il est scolarisé depuis septembre en MC barman. À l’unanimité, il se distingue avec 240 points sur 280, soit 13 points de plus que Théophile Dumser (lycée d’Illkirch) qui est en seconde position, suivi en troisième place par Manon Paisant (lycée d’Ifs). Originaire de Haute-Savoie, Michel Phouthahamat, 20 ans, a fait preuve d’une certaine maturité professionnelle, en ayant une constance dans les notes à l’écrit comme en pratique, alors même qu’il s’est lancé dans l’univers du bar « par passion » il y a tout juste… sept mois. « J’aime m’exprimer et échanger. Le contact clientèle me plaît ; l’association des produits et la création aussi. Devenir barmen était une évidence », dit celui qui a auparavant passé un BTS négociation et relation client. Après un premier stage à l’Hotel Renaissance à Aix-en-Provence (13) aux côtés de Paul-Mickael Pépitone, Michel Phouthahamat s’apprête à faire son deuxième stage au Ritz Paris en mai. Ses projets ? Voyager dans le monde grâce à son métier, avec l’objectif plus tard, d’ouvrir son établissement de luxe en France.

Un concours fidèle à l’examen de MC barman

Parmi les épreuves : un questionnaire écrit (1h30) ; la reconnaissance (olfactive et visuelle) d’une crème de cassis (5 mn) ; un test de verse (5 cl à verser dans 4 verres différents en 15 mn) ; 2 cocktails à réaliser selon le Carnet des cocktails contemporains (15 mn) ; un questionnaire oral sur le Champagne (10 mn). « Les Jeunes Talents du Bar est le concours le plus fidèle à l’examen de la mention complémentaire barman. Ceux qui ont participé peuvent être fiers ; ils repartent grandis et entrainés pour l‘examen, dit Henri Di Nola, qui a largement été applaudi pour l’organisation. Il n’y a pas de recette miracle, si ce n’est qu’il faut être bon partout, à l’oral, dans les connaissances produits, la gestuelle, la technique, etc. »

Les résultats ont été proclamés au Yachting Club en présence d’Yves Moraine, maire du 4e secteur de Marseille, de barmen (dont le MOF Christophe Davoine, Hôtel de Crillon Paris ; Maxime Farnet, Ritz Paris…), des présidents des antennes de l’association des barmen de France (ABF) Jean-Luc Parodi (PACA) ; Eric Grandidier (Occitanie) ; Marc Jean (Normandie), avant de laisser place à un diner en toute « convivialité ». Un mot cher à l’APEB qui profite de l’événement pour renforcer les liens entre ses membres. Après un air sur Les lacs du Connemara, « l’hymne » de l’association, le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour le 7ème concours des Jeunes Talents du Bar au lycée de St Quentin à Guyancourt (78) en 2019. Une date-anniversaire qui permettra de fêter les 30 ans… de la MC barman.


Résultats :

4ème Hadrien Ranagn-Girod (Talence) ; 5ème Angelo Rossi (Médéric) ; 6ème Pauline Marsault (La Rochelle) ; 7ème Victor Truffert (Saint-Nazaire) ; 8ème Charly Trottier (Angers) ; 9ème Maximilien Guillet (Roche-sur-Yon) ; 10ème Clément Sauvage (Sucy-en-Brie)


Sur le même sujet :

Henri Di Nola est réélu à la présidence de l’Association des Professeurs-Enseignants en Bar