Naissance de l’AOC Clairette de Die rosée

logo
Logo du Syndicat des producteurs Clairette de Die.

Le long parcours administratif et réglementaire prend fin pour les producteurs de Clairette de Die. Démarrées en 2010, les démarches de demande d’autorisation ont abouti avec la parution, le 26 novembre dernier, de l’arrêté au Journal officiel. Ce nouveau vin effervescent doit être obtenu à partir d’un assemblage de 75 % minimum de Muscat blanc ou rouge, complété par les cépages Clairette et Gamay, ce dernier étant limité à 10 %. Les premières bouteilles de Clairette de Die rosées seront commercialisées sur le marché au printemps 2017.