Passation au jury, temps de formation ajouté, épreuves revues : bilan du Concours général des métiers 2018

Seul concours porté par l’éducation nationale, ce 23ème challenge destiné aux élèves en terminale baccalauréat professionnel s’est tenu au lycée Jean Drouant à Paris. Douze candidats en commercialisation et services en restauration ont concouru mais aussi beaucoup appris de manière décontractée.


À travers le concours général des métiers, c’est bel et bien la filière professionnelle en hôtellerie-restauration qui est mise en avant. « Porteuse d’avenir et pourvoyeuse d’emplois », comme le répète Michel Lugnier, inspecteur général de l’éducation nationale et président du jury, celle-ci distingue les deux baccalauréats : production culinaire et commercialisation et services en restauration. Chacune des options a respectivement vu s’inscrire 159 et 115 candidats. Seuls 24 d’entre eux ont convergé vers le lycée Jean Drouant à Paris (XVIIe) pour la grande finale, les 16 et 17 mai. La seconde journée était dédiée aux jeunes des métiers du service, sous la présidence de Claire Sonnet (Hôtel de Crillon, Paris).

Après le tirage au sort pour connaitre leur commis, ils se sont succédé sur les 5 ateliers imposés : un cocktail création, l’argumentation commerciale en français et en anglais, la mise en place d’une table de 4 et de 2 couverts, l’analyse sensorielle de deux vins rouge label bio, et l’art floral. « La réalisation des deux bouquets de table, dont l’un devait suivre le thème général sur la naturalité, était un bonus et non une épreuve à part entière, car l’art floral ne fait pas partie de la formation, précise Karine Viard, inspectrice de l’académie de Rouen, en charge de l’organisation du concours dans sa discipline. Les autres ateliers ont été partiellement dévoilés quelques semaines en amont afin que les candidats se préparent au mieux avec une plus grande liberté le jour.

Depuis l’an dernier, un temps de formation – une première pour un concours ! – a été ajouté avec ce même objectif de fournir des informations pour une meilleure préparation. Après le travail autour du beurre avec le CNIEL, c’est Malongo qui a envoyé un colis à chacun avec une cafetière à piston Bodum, un échantillon de café et des fiches. Le concours a progressivement fait sa mue, à l’image de ce qui se passe dans les salles de restaurant. Le service des deux tables du soir laisse place aux finitions en salle. La présence des nombreux professionnels, dont 7 MOF, ainsi que des professeurs de restaurant témoignent de cette émulation. Après une refonte en douceur, Karine Viard, qui gérait depuis cinq ans la partie commercialisation et services en restauration, a fait une passation au MOF Mathieu Simonneau, inspecteur au Rectorat de Toulouse. Les candidats n’ont pas eu les résultats le soir-même. Ils devront patienter jusqu’au 12 juillet, date de la remise des prix à la Sorbonne.

Les candidats en fin de service. ©Serge Raynaud

Les candidats :

Académie

Établissement

NOM Prénom
REIMS LP Lycée des métiers Edouard Herriot – LA CHAPELLE SAINT LUC CUBILLOS Luna
NANCY-METZ LPO Lycée des métiers Hôtelier Raymond Mondon – METZ MIELLE Gabrielle
ORLEANS-TOURS LPO Lycée des métiers Hotellerie et Tourisme Val de Loire – BLOIS LASNEAU Céline
CLERMONT-FERRAND LPO Lycée des métiers – CHAMALIERES ROBIN Elodie
DIJON LP Lycée des métiers Alexandre Dumaine – MACON MOUGENOT Manon
LIMOGES LP Jean-Baptiste Darnet – SAINT YRIEIX LA PERCHE MOLTOT Joseph
TOULOUSE LP Lycée des métiers Hôteliers – MAZAMET MOUILLERON Quentin
POITIERS LPO Lycée des métiers hôtelier – LA ROCHELLE TEILLET Florent
TOULOUSE LP Lycée des métiers hôtelier Quercy Périgord – SOUILLAC FREJAVILLE Dorine
LILLE LPO Lycée des métiers Hôtelier – LE TOUQUET PARIS PLAGE GONIN Victor
BORDEAUX LP Lycée des métiers Haute-vue – MORLAAS SILAS-SABATTE Romane
STRASBOURG LPO Lycée des métiers Hôtelier Alexandre Dumas – ILLKIRCH VANMAELE Dylan

Le jury :

  • Présidente de jury : Claire SONNET, Hôtel de Crillon, Paris
  • Éric ROUSSEAU, Relais Bernard Loiseau, Saulieu
  • Denis COURTIADE, Plaza Athénée, Paris
  • Michel SCHEER, MOF 2000
  • Olivier NOVELLI, MOF 2011, Anne-Sophie Pic, Valence
  • Stéphane GUENAUD, Palais de l’Elysée
  • Kévin CHAMBENOIT, MOF 2015, consultant
  • Didier LASSERRE, MOF 2007, lycée Condorcet, Arcachon
  • Patrick CHAUVIN, MOF 2007, lycée Albert de Mun, Paris
  • Véronique VIGNE, MOF 2004, lycée des métiers Jean Monnet, Le Puy-en-Velay
  • Didier LASSERRE, MOF 2007, lycée des métiers Condorcet, Arcachon
  • Joseph DESSERPRIX, Shangri-La Hôtel, Paris
  • Cécile GAILLARD, Shangri-La Hôtel, Paris
  • Franck LANGUILLE, Assemblée Nationale, Paris
  • Mathieu SIMONNEAU, MOF 2007, Rectorat de Toulouse, Toulouse
  • Chantal WITTMANN, MOF 2011, Glion, Suisse
  • Marylène BRULE, lycée Pierre Mendès France, Contrexéville
  • Sébastien PICCHI, LP PERDIGUIER, Arles
  • Stéphane FOURNILLIER, lycée professionnel Haute-Vue Pau-Morlaàs, Morlaàs
  • Damien DEPOUX, lycée hôtelier de l’Orléanais, Olivet
  • Synthia WOJNAROWICZ, lycée Pardailhan, Auch
  • Emmanuel FOURNIS, lycée hôtelier François Rabelais, Dugny
  • Nathalie COMPTE, lycée professionnel Jacques de Romas, Neérac
  • Frédéric VIALLELE, lycée Jean de Prades, Castelsarrasin

Sur le même sujet :

Stéphane Trapier est parrain du Concours général des métiers 2017

Remise des prix du Concours général des métiers 2017 en Sorbonne

Concours général des métiers 2016 : 3 lauréats dans la catégorie Commercialisation et services en restauration récompensés à la Sorbonne