Le porc noir et le jambon noir de Bigorre obtiennent l’AOP

Le porc noir de Bigorre et le jambon noir de Bigorre bénéficient désormais de l’Appellation d’origine protégée (AOP). Les deux dénominations ont été enregistrées le 15 septembre au Journal officiel de l’Union européenne. Les porcs élevés pour la fabrication de ces produits sont nés, engraissés et abattus au sein d’une zone qui comprend le département des Hautes-Pyrénées, quelques communes limitrophes des Pyrénées-Atlantiques, une partie du Gers et de la Haute-Garonne.

Le « Porc noir de Bigorre » est élevé sur parcours herbeux 1 an au minimum. Il est issu de race gasconne, parfaitement adaptée pour supporter les alternances de phases humides et sèches qui caractérisent le climat de la Bigorre. Pendant la période de finition, près de la moitié de son alimentation est composée de ce qu’il trouve sur son parcours. Ce circuit, qui implique une activité physique régulière pour les porcs, favorise la production d’une viande plus rouge et persillée.

Ce mode d’élevage, combiné à une alimentation à base de ressources végétales naturelles, fournit la matière première riche en antioxydants du « Jambon noir de Bigorre ». La fabrication et l’affinage s’effectuent sur une période minimale de 20 mois, dont 12 dans un séchoir qui communique avec l’atmosphère extérieure.


Données chiffrées (2016) :

53 éleveurs

15 262 jambons commercialisés

8 086 porcs produits


© Consortium du Noir de Bigorre