Quatre nouveaux MAF « arts de la table et du service » 2017

Ce 22 novembre, Clarisse Guilloton, Clara Bouin, Bruna Barbosa Teixeira et Zakaridja Diary ont reçu leur médaille d’or du titre Un des meilleurs apprentis de France, sous le parrainage du Grand Véfour et de son actuel directeur de salle Christian David.


L’affiche était belle avec près de 50 jurés, dont 8 MOF (François Pipala, Olivier Novelli, Sébastien Cavailles, Jean-Michel Framery, Hervé Tournier, Kévin Chambenoit, Christophe Davoine (barman) et Jean-François Girardin (cuisine)), et des anciens lauréats… La finale nationale du concours Un des meilleurs apprentis de France « arts de la table et du service » prend chaque année de l’ampleur. Cette édition 2017, qui se tenait le 22 novembre au lycée François Rabelais de Dugny (93), avait un établissement partenaire et un parrain de choix : le Grand Véfour Paris, sous la gouverne de Christian David, élu récemment meilleur directeur de salle du Gault&Millau 2018 et qui partira en retraite en fin d’année.

Car les 7 épreuves – et c’est une grande première – tournaient autour de ce restaurant doublement étoilé. Les 20 prétendants au titre (issus de 10 régions) devaient s’informer en amont, notamment pour l’épreuve de culture professionnelle. Quatre d’entre eux « ont fait la différence avec 15 de moyenne environ », selon les mots du parrain. Il s’agit de Clarisse Guilloton (CFA Edouard Branly à La Roche-sur-Yon, 85), Clara Bouin (CFA Edouard Branly à La Roche-sur-Yon, 85), Bruna Barbosa Teixeira (CFA Médéric Paris, 75), et Zakaridja Diary (lycée hôtelier de Dugny, 93). « Les résultats étaient serrés. Bravo aux lauréats et à tous ceux qui ont participé. Chacun a sa personnalité, son ouverture sur le monde, ses connaissances, sa psychologie, son savoir-être, sa détermination ; ces paramètres mis bout à bout font la différence. Les métiers de salle ont de l’avenir, grâce à tous ces jeunes qui choisissent de s’y insérer. Soyons unis, évitons les égos, impliquons-nous dans une cohésion sociale de la profession qui nous fait grandir », poursuit d’un ton profondément touchant, Christian David.

Quid de la transmission – genèse de ce concours -, les jurés ont noté en binôme entre un MOF et un MAF. Et le public extérieur était invité à découvrir les épreuves de flambage. « Mais nous souhaitons aller encore plus loin en 2018 ! Continuer à flamber, à démontrer, à fédérer. Un concours ouvert où chacun pourra nous voir. Nous allons vous offrir un grand spectacle l’an prochain avec l’établissement partenaire : Ritz Paris », complète le MOF Eric Appenzeller, président du MAF. Coup de chapeau à Emmanuel Fournis qui s’est occupé de l’organisation, et qui se voit décerner des mains d’Agnès Vaffier, ancienne présidente de l’Aflyht, le grade de Chevalier des Palmes académiques et le diplôme d’honneur des MAF. La journée s’est terminée par la chanson « Ho Happy Day » d’une toute jeune chorale. Un beau final.

L’ensemble des candidats et jurés.
Les 20 candidats.
Emmanuel Fournis et Agnès Vaffier.

Les épreuves :

1/ Connaissances relatives aux produits (écrit)

2/ Entretien d’embauche Le Grand Véfour

3/ Flambage : Pommes caramélisées, flambées, servies avec une glace vanille, accompagné de crème anglaise

4/ Bar : Concevoir un support de vente du cocktail création, concevoir le cocktail

5/ Carte des mets et des boissons

6/ Reconnaissance visuelle et service des fromages AOP : remplir une fiche, servir trois fromages à l’assiette

7/Mise en place d’une table : napper, dresser, décorer la table


@Yuzu