Qui sont les lauréats 2019 des Prix d’excellence des Grandes Tables du Monde ?

Pour la 4ème année consécutive, l’association Les Grandes Tables Du Monde (LGTDM) a dévoilé  le palmarès 2019 de ses 4 Prix d’excellence, dont 3 lauréats incarnant les métiers du service et de la sommellerie dans leur établissement respectif.


C’est dans les jardins de la Villa Ephrussi de Rothschild à St-Jean-Cap-Ferrat (06) que s’est tenue la cérémonie de l’association des Grandes Tables du Monde, qui fêtait également ses 65 ans, en présence du nouveau conseil d’administration et de 200 invités. Selon David Sinapian, réélu président pour un mandat 5 ans, « ces prix récompensent des femmes et des hommes ayant une vision du grand restaurant que promeut l’Association. Ils incarnent aussi le lien indéfectible qui unit tradition et novation dans l’expérience gastronomique. » Cette année, les lauréats ont été sélectionnés parmi une pré-sélection (faite par l’ancien conseil d’administration) par un panel de 50 votants internationaux (27 votants français / 23 votants étrangers).Les lauréats :

  • Prix du Meilleur Restaurateur des Grandes Tables du Monde

Birgit Reitbauer, Steirereck, Vienne, Autriche : Elle est une femme de cœur. Le cœur de Stadtpark, le cœur d’Heinz Reitbauer, le cœur du restaurant Steirereck. Ce lieu fort est emmené par un couple soudé qui œuvre depuis de nombreuses années à atteindre l’excellence. C’est un défi qu’ils renouvellent à deux chaque jour. La cuisine est l’affaire de Heinz, qui a pris la succession familiale de ce restaurant créé dans les années 70. Birgit, elle, dirige et donne le rythme à la partition en salle. Pour elle, la relation aux clients a toujours été essentielle. Elle aime ce lien si personnel qui s’établit pendant les repas au Steirereck. Elle habite cette fonction de passage entre la salle et la cuisine, entre la douceur des tables et le bruit de la cuisine. Depuis toujours, elle tempère, arrondit, rythme et met en musique ce restaurant d’élite qui occupe une position privilégiée dans le paysage culinaire viennois.

Birgit Reitbauer. © Kevin Leinster

 

  • Prix M. CHAPOUTIER du Meilleur Sommelier des Grandes Tables du Monde

Aldo Sohm, Le Bernardin, New York, Etats-Unis : Il peut s’enorgueillir d’une carrière époustouflante et mondiale. À 19 ans, il tombe fou d’amour pour le vin et en fait son métier. À force d’efforts, les premiers prix tombent, et en 2004, il s’envole vers les États-Unis. Les récompenses le suivent outre-Atlantique et le mènent au Bernardin où il commence à travailler avec Maguy Le Coze et Eric Ripert. L’année suivante, il est élu meilleur sommelier du monde. Toujours animé par cette passion du client et de la conversation autour du vin, il continue d’arpenter à chaque service la salle immense du Bernardin. À ses côtés, travaille une jeune équipe, essentiellement féminine, élogieuse à son sujet. Car au-delà du sommelier d’exception, Aldo Sohm est aussi un mentor, bien décidé à ouvrir les frontières et partager son amour du vin avec le plus grand nombre. C’est ce professionnel abouti et chef d’équipe inspirant que l’association les Grandes Tables du Monde et la Maison M. CHAPOUTIER ont souhaité récompenser !

Aldo Sohm et Mathilde Chapoutier (M.Chapoutier). © Kevin Leinster

 

  • Prix Mauviel 1830 du Meilleur Directeur de Salle des Grandes Tables du Monde

Cristiana Romito, Ristorante Reale, Castel di Sangro, Italie : Elle a contribué dès le début au destin de l’un des plus beaux restaurants d’Italie, le restaurant Reale situé dans les Abruzzes dans un ancien monastère. Un chef, aussi talentueux soit-il, ne peut dialoguer avec ses invités sans son homologue dans la salle et Cristiana en est un des plus beaux exemples. Véritable interprète des créations de son frère le Chef Niko Romito, elle a développé une conception personnelle de l’hospitalité, un ensemble de gestes qui se déploient dans une élégance informelle et d’une attention constante. Elle véhicule, avec harmonie et exigence, la vision pionnière du Chef. Tour à tour Room Manager et Executive Manager du restaurant Reale, Cristiana voit tout, supervise tout et donne à la philosophie du Chef une réalité physique et humaine d’une grande force.

Cristina Romito et Valérie le Guern (Mauviel1830). © Kevin Leinster

 

Quant à François Perret, chef pâtissier du Ritz Paris, il a reçu le 4ème Prix Valrhona du Meilleur pâtissier des Grandes Tables du Monde. 


Sur le même sujet :

Denis Courtiade reçoit le prix Mauviel 2018 du Meilleur directeur de salle des Grandes Tables du Monde

En 2017, le Meilleur directeur de salle des Grandes Tables du Monde est… Louis Villeneuve

François Pipala, MOF maître d’hôtel 93 : « J’ai le sentiment d’avoir contribué à l’histoire de Paul Bocuse »

Les femmes dans la gastronomie : Les Grandes Tables du Monde dévoilent leur étude

Claire Sonnet devient la marraine du nouveau programme « Femmes en vue » des Grandes Tables du Monde

Les femmes dans la gastronomie : Les Grandes Tables du Monde dévoilent leur étude

Les nouveaux visages des Grandes Tables du Monde