Rencontre annuelle du Collège culinaire de France : le vin au cœur des débats

Plus de 500 restaurateurs, producteurs, artisans et vignerons de qualité ont participé lundi 25 septembre, à l’assemblée générale du Collège culinaire France au Pavillon Vendôme à Paris.


« Il n’y a pas de petite ou grande gastronomie ; il n’y a que des hommes et des femmes qui se lèvent tôt, et qui font leur métier avec passion. » Alain Ducasse, l’un des 15 chefs-fondateurs du Collège culinaire de France (CCF) lancé en 2011, a donné le ton en ouverture de la seconde Rencontre annuelle qui a rassemblé un parterre de 500 personnes, le 25 septembre, au Pavillon Vendôme à Paris (Ier). Cette association indépendante, qui ne bénéficie d’aucune subvention et fonctionne essentiellement grâce aux cotisations de ses membres, est ouverte à tous ceux qui prônent le bien-manger et qui souhaitent promouvoir les artisans restaurateurs. Son cheval de bataille, c’est la saisonnalité !

Le CCF a entrepris une grande campagne de sensibilisation auprès de différents canaux afin de toucher le grand public. Mais pas que. L’association vise plus largement à sensibiliser les professionnels du secteur sur la qualité des produits qu’ils servent. Une vidéo circule sur les réseaux sociaux où l’on voit les membres-fondateurs de l’association, comme une équipe de rugby, se faire tancer par une fillette d’une dizaine d’années, leur coach : « Alors les gars, on y est ou on n’y est pas ? On pense qualité ensemble, on vit qualité ensemble, on fait qualité ensemble ! » Un message plein d’humour et qui fait grand bruit…

Aujourd’hui, le CCF c’est 1500 restaurants de qualité et 500 producteurs-artisans de qualité, dont 100 vignerons. Ce dernier label « Vigneron », dont la commission est pilotée par Alain Dutournier, en présence de Philippe Bourguignon, ancien directeur du Laurent, et Gérard Margeon, chef sommelier exécutif du Groupe Alain Ducasse, a été lancé en début d’année et vise à se développer. « Depuis 2000 ans, le pain et le vin symbolisent la réunion. On ne fait pas un bon repas sans un bon vin. Un mariage parfait si on arrive à harmoniser tout cela. » Objectif d’ici fin 2018 : atteindre 2000 restaurants de qualité et 850 producteurs-artisans de qualité.


 La vidéo :


Infos pratiques :

www.college-culinaire-de-france.fr