« Tables en Scène 2016 » : le bilan avec Euro-Toques

Le ton est donné : « Avoir une belle assiette n’est pas l’affaire que d’une seule personne. » Pour la quatrième année consécutive, Le Cercle – composé des associations Euro-Toques France, les Maîtres cuisiniers de France et la Société des meilleurs ouvriers de France – a organisé, du 23 au 29 mai, son événement commun Tables en scène. Bilan de l’opération avec Michel Roth, coprésident d’Euro-Toques.

Michel Roth
Michel Roth : « Le service en salle, c’est aussi bien la présentation de la carte, le détail des produits, l’information sur les allergènes, mais aussi la prise de votre commande, l’attention portée à vos clients, petits et grands, pour un plaisir partagé, reflet du Repas Gastronomique des Français reconnu à l’Unesco. »

Un œil en salle : Quel a été le retour de vos membres sur cette opération ?

Michel Roth : Il y a maintenant quatre ans que l’opération « Tables en Scène » a été mise en place à l’initiative du président honoraire, Didier Peschard, et en collaboration avec La société des Meilleurs Ouvriers de France et les Maîtres Cuisiniers de France. Elle fut l’occasion de mettre en avant l’importance du travail effectué en salle dans les établissements avec l’accueil, le conseil, le service et la sommellerie. Le service en salle, c’est aussi bien la présentation de la carte, le détail des produits, l’information sur les allergènes, mais aussi la prise de votre commande, l’attention portée à vos clients, petits et grands, pour un plaisir partagé, reflet du Repas Gastronomique des Français reconnu à l’Unesco. Après retour « sondage » auprès des 235 chefs Euro-Toques France, nous avons reçu 93 confirmations de participation concernant l’événement. Le bilan est plutôt positif et en augmentation certaine par rapport aux années précédents.

Votre association fête ses 30 ans cette année. Quels sont vos projets, notamment pour la valorisation des métiers de la salle ?

Le service en salle reste chez Euro-Toques la meilleure façon de valoriser le produit et le travail du cuisinier qui l’a choisi. Plusieurs actions seront mises en places durant l’année autour des produit phare de la gastronomie française tels que le Gibier, le Foie Gras et la Coquille saint Jacques, mais également de nombreuses actions tout au long de l’année avec les chefs en région.

Deux exemples d’initiatives :

Kévin Pernette, Restaurant le Div’20 à Montigny sur Loing (77) :

« J’ai réalisé un St Pierre rôti aux épices un mélange que j’ai réalisé et torréfié moi-même. Il a été découpé en salle, puis servi avec une salade de tétragone tiédi. »

Stéphane Cornu, Au Grès des Ouches à Morogues (18) :

Plateau FromagesUne mise en avant du plateau de fromages en salle, avec l’importance du produit et sa région et les quelques recommandations de dégustation. Le conseil, c’est aussi valoriser le produit au service du consommateur.

.