Trophées de la gastronomie (Dijon) : un chef d’établissement reçoit pour la 1ère fois le prix « service de l’année »

Pour sa troisième édition des Trophées de la gastronomie, qui s’est tenue début novembre au palais des Congrès de Dijon (21), l’hebdomadaire Le Bien Public a remis dix prix à des chefs et établissements du département. Directeur de l’école hôtelière et de la restauration du groupe dijonnais Saint-Bénigne, Dominique Léger a reçu celui de service de l’année – un tout nouveau trophée -, des mains de Dominique Loiseau (Groupe Bernard Loiseau) et d’Alban Deschamps (Amicale des cuisiniers). « Ici, on fait 1 600 couverts, au collège rue du Pommard 650, et j’ai 25 employés à gérer en plus de l’école hôtelière », indique t’il au média. Dans le service, il n’y a pas que la dextérité et la gestuelle, il faut aussi être capable de cerner les goûts du client, mettre en avant le travail de la cuisine… C’est d’ailleurs pour cela qu’on a remis un tronc commun cuisine-service en seconde, jusqu’à ce qu’ils partent en stage. » S’il milite pour les métiers de service, Dominique Léger n’a pourtant pas commencé dans cette branche. Il a fait ses armes en cuisine, d’abord en tant qu’enseignant. Puis, retour sur les bancs de l’école avec un brevet de technicien cuisine service, et a travaillé deux ans comme professeur de restaurant à Saint-Bénigne ; avant d’être promu responsable technique, chef de travaux puis chef d’établissement. Il prône aujourd’hui un accompagnement personnalisé. Et les résultats sont là : « On a présenté des élèves aux concours de meilleur apprenti de Côte-d’Or et on a eu des médailles de bronze et d’argent en service, deux d’or en cuisine, et deux jeunes sont devenus ensuite meilleurs apprentis de France ».