Un peu d’histoire : Pourquoi dit-on « mettre la table » ?

Mettre la table consiste simplement à apporter sur la table les ustensiles et objets nécessaires au service et à la prise du repas. Mais si l’on reprend l’expression au sens propre, « mettre la table » est une formule pour le moins surprenante. Mettre la table ? Mais où la mettre ? Et pourquoi ? L’expression « mettre la table » nous vient en fait du Moyen-Âge. À cette époque, les châteaux ne disposaient pas de salle à manger au sens où nous l’entendons aujourd’hui, c’est-à-dire dotée de mobiliers exclusivement destinés aux repas. Pas de salle à manger donc pas de table permanente. Et ce pour une raison très simple : les repas rassemblaient l’ensemble de la famille, soit un nombre considérable de personnes. Cela exigeait donc de très grandes tables, qui prenaient beaucoup de place.

Pour autant, occuper autant d’espace en permanence avec de si grandes tables n’aurait pas été pertinent, en raison de la perte de place ainsi provoquée par ces tables inutilisées le reste du temps. C’est pourquoi les tables des repas de familles étaient en réalité des tables mobiles, à savoir de simples tréteaux sur lesquels on posait des planches étroites, recouvertes d’une nappe. « Mettre la table » signifiait donc, au sens propre, installer les planches et les tréteaux dans la pièce où l’on souhaitait prendre le repas en famille. Une fois le repas terminé, on démontait les tables et la pièce pouvait alors être utilisée pour d’autres activités.


Source Osez l’art de la table