Une 3ème assemblée générale Ô service sous le signe de la bienveillance

Le 25 juin, l’association Ô service a fédéré environ 180 personnes au Pavillon Dauphine à Paris (XVIe). Cette journée tend à s’inscrire comme le rendez-vous des métiers de salle d’avant-été. Un rassemblement qui vise à créer du lien plutôt que de débattre longuement sur le métier. 


« Ensemble créons du lien… ».C’est la baseline de l’association Ô service – des talents de demain, qui, depuis sa création en 2012, est restée intacte et tend à décloisonner les barrières entre les professionnels de salle et l’enseignement. Près de 180 personnes – à l’équilibre par rapport à l’an passé – ont répondu présent à cette troisième assemblée générale qui se tenait le 25 juin au Pavillon Dauphine à Paris (XVIe) en partenariat avec le traiteur Saint-Clair. Une implication significative d’une dizaine d’écoles hôtelières d’Ile-de-France et de province est à signaler, impliquant les jeunes et leurs professeurs. Car l’objectif de l’association, qui n’a pas non plus bougé, est bel et bien de valoriser et d’attirer les futurs talents de demain. Ces derniers ont ainsi fait un chant d’ouverture, participé aux échanges, réalisé des techniques de service… Le format de cette journée a évolué pour laisser plus de place aux rencontres et au networking. Ainsi, le contenu de cette assemblée générale s’est concentré sur la matinée avec le président Denis Courtiade et le vice-président Frédéric Kaiser comme animateurs. Après un bilan chiffré [102 ambassadeurs, 175 adhérents en 2018], ils ont détaillé les actions menées par l’association : opérations dans les lycées hôteliers et avec la Fondation Paul Bocuse, concours, parrainages… Parmi les projets en 2019 : la création d’une antenne Ô service à Londres avec Camille Bostyn. Jerôme Chartier, vice-président de la région Ile-de-France, était l’hôte politique de la journée. Très impliqué dans l’apprentissage dans les métiers de la restauration, il a en personne tenu à montrer son attachement pour le service en salle. « En Ile-de-France, la cuisine représente un tiers des effectifs, seulement 20 % pour la salle. Le service à la Française est mondialement connu, mais n’est pas justement reconnu sur notre territoire », a t-il soufflé. Autres sujets : le burn-out avec Laurent Delporte (Laurent Delporte Hospitality) et « casser les codes, les dépasser » avec Rémi Ohayon (Api&You). Chaque professionnel a pu donner son avis et le confronter avec d’autres. Le soleil d’aplomb de la journée a fortement participé à la réussite du cocktail et de l’après-midi, dédiés au réseautage. Un bon point pour ceux qui ne se connaissent pas ou qui n’ont pas l’occasion de se croiser dans l’année. La prochaine assemblée générale se tiendra… en juin 2019.


Sur le même sujet :

VIDÉOS | 18 témoignages passionnants sur les métiers de salle

Élise Derrac reçoit le 1er prix « Jeune Talent » par Ô service


@HotelRestoVisio Production