Vidéos : découvrez les “chefs d’oeuvre” des finalistes du MOF maître d’hôtel 2019

Pour cette édition, les 11 candidats au MOF maître d’hôtel, du service et des arts de la table ont dû créer leur “chef d’oeuvre” : un dessert réalisé face au client, comprenant une technique et une finition en salle. Ils devaient également réaliser une “capsule vidéo” de 70 secondes maximum pour promouvoir ce chef d’oeuvre et inciter la clientèle à franchir les portes de son restaurant. Le jury a été “agréablement épaté du travail fourni”, selon le vice-président Bruno Morlet. À découvrir ci-dessous. 


Dans l’ordre d’apparition :

1/ Ceci n’est pas une pomme, par Laurent Delarbre (lycée de Gascogne, Talence)

2/ La Poire Belle Hélène, par Yoann Grégory (yam’Tcha, Paris)

3/ Pomme épluchée à la volée, mi-cuite et algues par Antoine Pétrus (Taillevent Paris)

4/ Un automne avec mamie, par Christophe Baron (lycée Olivier Guichard, Guérande)

5/Pressé de pomme façon Tatin, crème glacée au foin, par Sébastien Rival (Ducasse Paris)

6/ Vos créances, entre douceur et gourmandise, par Simon Verger (Le Gabriel, Bordeaux )

7/ Trésors de Normandie, par Elsa Jeanvoine (Auberge de la Poutre, Bonlieu ; Azimut, Courchevel)

8/ Poire pochée aux épices douces, tranche de pain perdu, par Bernard Ricolleau (Institut Paul Bocuse, Ecully)

9/ Coing du verger et son elixir d’automne, par Thomas Fefin (Le Gabriel, Paris)

10/ L’Empreinte gourmande par Bruno Casassus-Builhé (Hôtel de France, Auch)

11/ Pommes confites aux épices, teurgoule, tartelette au citron, chantilly à la cannelle et croustillant au sarrasin par Michaël Bouvier (La Pyramide, Vienne)


Sur le même sujet :

Témoignages des 6 lauréats au MOF maître d’hôtel 2018 : des messages remplis d’émotions !